Without you

Hello everybody !

J’espère que vous allez bien !

1425361_467342820052553_951118910_o

Sans toi, tout est tellement plus difficile.
Me lever le matin, supporter le quotidien, parler, boire, rire ,manger, tenir debout, tenir tout court, le froid, la pluie, la mauvaise humeur, les critiques, la connerie… Surtout la connerie, la mienne comme celle des autres.
Tout mon être n’est que douleur, une écorchée vive voilà ce que je suis, une survivante, une rescapée.
Tu l’as vu cette lueur, cette toute petite lueur qui n’attend qu’une chose c’est qu’on lui prenne la main. Continuant à croire en l’être humain et à vouloir l’aider, malgré les tortures que j’ai subi.
Tu as pris sous ton aile cette lueur attachée à ces sombres peurs. Peu à peu, à tes côtés, celles-ci se sont estompées.
Tellement d’adjectifs existent pour me qualifier, tu n’en n’as pas chercher, cette lueur était suffisante pour te faire dépasser tout cela, elle l’était aussi pour que tu puisses dépasser tes propres peurs.
Tu m’as offert le meilleur de toi, ce que je chérirais éternellement.
Depuis ton départ je n’ai qu’une envie, rejoindre ” les miens”. Ces gens étranges que tout le monde craint car ils ne les connaissent pas. Ces gens qui ne te mettent pas une étiquette pour se rassurer, qui t’arrachent celle que tu te mets à toi même. Ces gens tout aussi écorchés que l’on devrait féliciter au lieu de les lynchés. Ceux qui sont dehors grâce à des gens comme toi qui s’en fiche bien de ce que les autres pensent, ceux rester enfermer à l’intérieur…
On m’a un peu expliqué le code social des gens normaux :
-Ne pas pleurer en publique.
-Ne pas hausser la voix
-Même si tu as envie de te foutre une balle.
-Toujours afficher une vie géniale et sans soucis.
-Dire oui même si on pense non, il ne faut pas contredire les plus âgées
-Afficher un sourire colgate du moment ou tu sors de chez toi jusqu’au moment ou tu rentres dans ta chambre.
Eh bien ça ne me plait pas. Ce n’est pas moi, alors qu’on m’étiquette comme rebelle, provocante, tarée, pute, incapable, d’extrémiste, de faible d’esprit, cinglée insuffisante, qu’on me dise que la dépression se lie sur mon visage, que je ne sais pas me canaliser, qu’on me traite de sous merde même ! Car moi aussi je m’en fiche. J’essaie jour après jour d’aller bien, d’aller mieux, alors que les irrespectueux et les idiots se fassent plaisir, je sais que je garde le cap, que ma guerre n’est pas fini et qu’elle durera peut-être 10 ans de plus, mais abandonner, les écouter, les laisser m’atteindre, me changer; là serait ma honte.
Même en pleurant ton absence, je continuerais d’avancer.

 

_________________________________________________________________

 

Hello !

I hope you are well !

1560410_672823559504477_1857429255834978781_n

Without you, everything is so much more difficult.
Getting up in the morning, the daily support, talk, drink, laugh, eat, stand up, stand for short, cold, rain, bad temper, critics, bullshit bullshit … Especially, like mine other.
My whole being is only pain, flayed alive is what I am, a warrior, a survivor.

You saw this glow, this tiny glow that just waiting is that you take her hand. Continuing to believe in human beings and want to help, despite the torture I suffered.
You took that glow under your wing attached to those dark fears. Gradually, your side, they have faded.
So many adjectives exist to qualify, you do not have to look, this glow was enough to make you exceed this, it was also for you to overcome your own fears.
Thou hast offered the best of you, I cherish forever.
Since your departure I have one wish, join “mine.” These strange people that everyone feared because they do not know them. Those people who do not make you a label to reassure you that tear the one you put yourself to yourself. They also skinned that one should congratulate instead of lynched. Those outside thanks to people like you who does not care much about what others think, they remain trapped inside …
I was just explaining the social code of normal people:
-Do Not cry in public.
-Do Not raise your voice
-Even If you want to fuck a bullet.
-Always Display a great life and carefree.
Hearsay even if you think no, it must not contradict the older
-Show A colgate smile the moment when you get out of your house until the time you get into your room.
Well it does not please me. It’s not me, so you label me as rebellious, defiant, weighed, whore, incapable, extremist, insufficient unsound mind, crazy, to be told that depression binds on my face, I do not know channeling me, that treats me in the same shit! For I also do not care. I try every day to go well, to get better, while the disrespectful and idiots to enjoy themselves, I know that I keep on track, my war is not over and that it may last be 10 years older, but give up, listen to them, let them get to me, change me; there would be my shame.
Even crying your absence, I would continue to move forward.

Advertisements

This year Santa brings me the greatest gift in the world.

Bonjour ! 

J’espère que vous allez bien ! 

Moi je vais de mieux en mieux, j’aimerais partager avec vous quelques petits textes que j’ai écrit.

553756_281458785307625_1732451682_n

Cette année le père Noël m’amène le plus beau cadeau du monde.

Vous voir.

Être avec vous qui éclairez mon monde, tout mon univers… Pouvoir recommencer à respirer, à dormir, à sourire, à rire, à vivre et non plus être l’ombre que je suis devenue.
Chacun de vous à un moment ou à un autre m’avez sauvez, redonnez l’espoir dont j’avais besoin pour me relever et avancer.
Toi, qui me connaît plus que je ne me connais moi-même, qui a tout fait pour que je souffre le moins possible de cette séparation, tu seras là, et je pense que tu sais que je vais être tellement émue de te revoir.
Toi qui tiens toujours ce que tu dis, qui m’a dit pour la première fois les mots qu’il fallait pour que je n’ai plus peur, qui m’a dit dans un chuchotement en essuyant mes larmes que tu n’étais pas mon père et que je pouvais te faire confiance totalement, qui m’a montré ce dont j’étais capable de faire des choses que je n’aurais jamais espérer faire un jour.
Toi, mon petit frère qui est là, qui est resté, tu n’as pas à subir les soucis de ta sœur, jumelle de caractère, n’oublie jamais que seul ta présence a réussi à ce que je reste debout, sans toi je me serais effondrée, tu ne sais pas dans quels états on m’a déjà retrouvé, sans toi cela aurait été pire que cela n’a jamais été.
Je ne sais pas ce que j’ai fait pour avoir cette chance de vous connaître. La chance de pouvoir vous aimez et de pouvoir revoir votre amour. Cette amour qui n’est donné qu’aux plus chanceux d’entre nous. Aucun mot ne pourra jamais assez justement exprimer ce que vous représentez pour moi.
Jamais je ne voudrais changer mon passé, malgré les événement tragiques, car cela voudrait dire que vous ne seriez pas dans mon présent et votre présence est bien trop importante pour que je puisse une seule seconde envisager une vie sans vous.
Votre amour m’entoure d’une telle puissance, je sais maintenant, grâce à vous que je vais y arriver.

_________________________________________________________________

 

Hello!

I hope you are well!

I am getting better and better, I would like to share with you some short texts that I wrote.

 

415123_254363598017144_872157185_o

 

This year Santa brings me the greatest gift in the world.

See you.

Being with you who enlighten my world, my whole world … Power start breathing, sleeping, smile, laugh, live and not be a shadow I became.
Each of you at one time or another have me save, rename the hope I needed to get up and move forward.
You, who knows me more than I myself know me, who did everything for me suffers least this separation, you’ll be there, and I think you know I’ll be so excited to see you.
You who always want what you say, who told me for the first time the right words so I’m not afraid, and he said in a whisper, wiping my tears that you did not my father and that I could make you trust completely, who showed me what I could do things I would never hope to do someday.
You, my little brother who is there, who remained, you do not face the worries of your sister, sister of character, never forget that your presence alone has managed that I stand, without you I would be collapsed me, you do not know what states I have already been found, without you it would have been worse than it has ever been.
I do not know what I did to have this chance to know you. The chance to love you and to be able to see your love. This love is given only luckiest of us. No words can ever quite rightly express what you mean to me.
Never I would not change my past, despite the tragic event, because it would mean that you would not be in my present and your presence is too important for me to one second consider a life without you.
Your love surrounds me with such power, I know now, thanks to you that I will get there.