Hello everybody !

J’espère que vous allez bien ! =)

562280_348454915274678_1927105725_n

Encore un soir où j’écoute les mêmes chansons dont maintenant je connais les paroles par cœur en pensant à toi.

Les larmes coulent sur mes joues à cause de cette douleur sourde qui se tait maintenant durant la journée.

J’écris encore et encore à propos de toi, en ce moment tout me rapporte à toi.

Te rappelles-tu notre sortie à pernety ? Tu m’avais retrouvé dans une pharmacie, te demandant ce que je faisais, et cette pharmacienne cherchant frénétiquement ce que je lui avais demandé …

J’ai réussi mon projet. J’ai toutes les solutions naturelles pour remplacer les effets du Valium sans accoutumance ni effet secondaire, pourtant je n’arrive pas à en être contente car j’aurais voulu partager ça avec toi et aucune autre personne.
Les autres me disent de ne plus penser à toi, que tu n’étais qu’un menteur. Malgré tout mon instinct me dit de croire en toi, de ne pas me dire que je n’étais qu’une petite de plus…

Je repasse le film en boucle, nos messages, nos sorties, ton appel, puis mon angoisse fasse à ce concours, mes messages envoyés sous un faux prétexte… Oui je ne t’ai pas dit la vérité car je ne voulais pas m’avouer le bien que me faisait les moments passés avec toi, le bien qu’un seul de tes messages me faisait.

Ton ami et ses mots blessants et moi bêtement lui répondant pour le blesser aussi.
Ton ignorance, ton silence est le pire des châtiments, il me blesse à chaque instant. Me donnant envie de hurler, de te hurler de venir m’affronter ! De te hurler de venir m’expliquer ! M’expliquer comment tout cela à pu arriver si vite …

Abrège ma souffrance, arrête ce silence et répond moi pour que mes larmes puissent cesser.

Je garderai tes douloureux secrets pour moi, tout comme ton odeur, tes gestes tendres, le goût de tes baisers, tes étreintes et toutes les sensations que tu m’as fait éprouver même si j’aimerais y goûter encore et encore…
Je n’ai pas appris à t’apprécier ni à t’aimer, je ne l’ai pas voulu non plus, cela est juste arriver avant même qu’une parole ne franchisse tes lèvres.

Voilà peut-être la chose qui t’intriguais tant.

Ce n’était pas guidé par la peur, comme beaucoup le pense, et ce ne l’a jamais été, c’était guidé par quelque chose d’encore plus puissant, de plus pur, c’est aussi à cause de cela que j’aurais pu attendre.

J’espère avoir pu t’apporter quelque chose, car à moi tu m’as apporté une envie encore plus forte de me dépasser, réveiller la volonté qui sommeillait en moi pour continuer et redoubler d’efforts, juste pour pouvoir espérer être à tes côtés.

Je ne suis pas prêté à te laisser, à abandonner mais je n’ai pas d’autres choix. J’aurais tellement aimé pouvoir t’apporter plus que les simples choses que nous avions évoqué. J’aurais tellement aimé avoir plus de temps avec toi. Même ne menant à rien d’amoureux de ton côté, j’en aurais apprécié chaque instant comme je le fais actuellement. Même menant pour moi à une souffrance plus intense, cela aurait valu chaque seconde de bonheur.

Alors j’espère car je ne peux que vivre au présent, dans mes rêveries j’espère que tu reviendras vers moi a un moment ou à un autre…

Je ne peux que te suggérer d’écouter Certain Things de James Arthur

Tu ne l’as jamais voulu et moi non plus mais ce genre de chose ne se choisissent pas… Nous avons tant à faire chacun de notre côté mais c’est ainsi.

https://www.youtube.com/watch?v=KyBeuZOeBAY

_________________________________________________________________

Hello everybody!

I hope you are well! =)

733989_348454975274672_1961767113_n

 

Another night I listen to the same songs that now I know the words by heart thinking of you.

Tears flow down my cheeks because of this dull pain that now was during the day.

I write on and on about you, right now all brings me to you.

Do you remember our exit pernety? You had found myself in a pharmacy, asking you what I did and frantically searching the pharmacist what I asked …

I managed my project. I have all the natural alternatives to the effects of Valium without addiction or side effects, yet I can not be happy because I wanted to share that with you and any other person.
Others tell me not to think about you, that you were a liar. Despite all my instincts tell me to believe in you, do not tell me I was just a little more …

I pass the film loop, our messages, outputs, your call, then my anxiety makes this contest, my messages sent under false pretenses … Yes I have not told you the truth because I did not want m admit the good that did me the moments spent with you, well that one of your messages made me.

Your friend and his hurtful words and I stupidly answered him to hurt too.
Your ignorance, your silence is the worst punishment, it hurts me every time. Giving me want to scream, scream you to come face me! Scream you to come tell me! I explain how all this could have happened so fast …

Shorten my suffering, stop the silence and meets me can stop my tears.

I will keep your secrets painful for me, like your smell, your tender gestures, the taste of your kisses, your hugs and all the sensations you made me feel even though I would try it again and again …
I have not learned to appreciate you or love you, I did not want to either, this is just arriving before a word crosses your lips.

This is perhaps the thing that intrigued you so much.

It was not guided by fear, as many think, and it has ever been, it was guided by something even more powerful, more pure, it is also because of this that I could wait.

I hope I have brought you something, because to me you brought me an even stronger desire to surpass myself, will awaken slumbering in me to continue and redouble our efforts, just to be able to hope to your sides.

I’m not paid to leave thee, or to give up but I have no choice. I would have loved to be able to bring you more than mere things that we talked. I would have loved to have more time with you. Leading to even do anything love on your side, I would have enjoyed every moment as I’m doing now. Even for me leading to more intense suffering, it would have been worth every second of happiness.

So I hope because I can only live in the present, in my dreams I hope you come back to me at one time or another …

I can only suggest you to listen Certain Things James Arthur

You did and I never wanted either but this kind of thing does not choose … We have so much to do on our own, but it is so.

https://www.youtube.com/watch?v=uAJFdQoeuwI

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s